fond superieur bonsai entretien

Comment bien choisir son arrosoir pour bonsai ?

Tout d’abord, il parait nécessaire de préciser l’importance de ce choix sur le bien-être du bonsai. L’arrosage est en effet une phase cruciale essentielle au bon développement de l’arbre. Si l’on a tendance à penser qu’un arrosoir classique peut aisément faire l’affaire, on peut toutefois observer des résultats probants en utilisant un outil adapté.

L’importance de l’arrosage

C’est un point clé pour prendre soin de son bonsaï. Si on ne peut pas fixer de fréquence générale pour l’arrosage des bonsaïs (en effet, cette dernière dépend de nombreux facteurs : espèce, température, exposition, dimensions et type de pot etc), le principal conseil est d’observer attentivement son ou ses arbres et d’agir au cas par cas.

Il ne faut donc jamais arroser par habitude et être attentif au moment où le substrat commence à sécher : c’est alors qu’il faut arroser le bonsai. Une fois le substrat sec, il est alors important de l’arroser généreusement. Toutefois attention : un trop grand apport d’eau n’est pas sans conséquence et peut être fatal au bonsaï.

Comment bien arroser ?

Pour bien arroser son bonsai et ainsi participer à son bien-être, il faut donc adopter une méthode scrupuleuse et sensible : le bassinage. C’est la technique la plus répandue afin de prendre soin de l’arbre. En effet, en plus d’apporter les besoins d’eau au bonsaï, elle permet également de débarrasser les feuilles de ce dernier de la poussière et des acariens. Le bassinage consiste à arroser, en pluie fine, le bonsaï entier.

Cette pluie fine doit donc être simulée à l’aide d’un arrosoir adéquat muni d’une pomme finement percée pour envelopper le feuillage dans son ensemble et bien imprégner le substrat. L’idéal est d’alors arroser jusqu’à ce que l’eau s’écoule par les trous de drainage qui se situent sous le pot.

Il faut malgré tout rester vigilant avec cette technique d’arrosage car elle ne convient pas à tous les types de bonsaïs. En effet, cette technique est déconseillée pour les bonsaïs enclins à l’oïdium (mélèze, érable ou chêne par exemple) ainsi que les arbres en floraison. Il faut alors arroser le substrat directement en épargnant les feuilles.

Les arrosoirs à bonsai : conseils pour choisir

Comme évoqué plus haut, un bon arrosoir à bonsai doit donc comporter une bonne pomme d’arrosage, expertement percée. Un arrosage avec un jet trop fort, à l’aide d’une pomme d’un arrosoir classique par exemple, aurait pour conséquence d’abîmer le substrat et de le faire sortir du pot, ce qui est à éviter absolument. Pour réaliser un bassinage optimal et simuler une pluie fine nécessaire au bon développement du bonsaï, il faut donc prêter une attention particulière à cette pomme lors de l’achat car c’est un des éléments les plus importants pour déterminer si l’arrosoir conviendra, ou non, à votre arbre.

De plus, la pomme d’arrosage se doit d’être plus étroite et fine ce qui permet d’obtenir un arrosage plus précis, ce qui se révèle très utile lors que l’on est confronté à des arbres de petite taille et sert également pour l’arrosage de plus grands bonsais.

Ensuite, il vous faut choisir la capacité de l’arrosoir. Il vous faut alors prendre en compte le nombre de bonsaïs que vous possédez. Pour un unique bonsaï, un arrosoir de 0,6 litre conviendra très bien mais il peut s’avérer insuffisant si vous disposez de plusieurs bonsaïs. Optez alors plutôt pour des arrosoirs aux plus grandes capacités (1, 2… jusqu’à 5 litres). Un arrosoir avec une grande capacité permet également de stocker l’eau de manière plus importante et ainsi de la laisser s’ajuster à la température de la pièce, évitant ainsi les chocs thermiques entre eau trop froide et tiédeur du substrat.

L’avantage, pour les amoureux de toutes les plantes, c’est qu’en optant pour un arrosoir pouvant contenir une plus grande quantité d’eau, ce dernier peut aussi être utilisé pour l’arrosage de la plupart de nos autres protégées : rosiers, tulipes…

Les arrosoirs à bonsaïs, contrairement aux arrosoirs classiques, possèdent un col particulièrement long. Celui-ci permet d’accumuler la pression nécessaire pour l’obtention d’une pluie fine réaliste. En effet, la pomme comprenant des trous très fins, l’eau va être « poussée » au travers de ceux-ci grâce au poids rassemblé dans le col. Il faut donc privilégier ces longs cols pour obtenir un résultat satisfaisant.

Ensuite, vient le choix du matériau composant l’arrosoir. Il existe trois types de matériaux différents utilisés dans la fabrication des arrosoirs pour bonsaïs : les modèles en plastique, en aluminium et en cuivre. Si les modèles en plastiques peuvent être privilégiés pour une raison de coût (qui reste tout de même assez inférieur au deux autres), pour des raisons esthétiques si l’arrosoir est en intérieur, il peut être préférable d’opter pour l’aluminium ou plus particulièrement le cuivre.
Nous vous conseillons de vous tourner vers Amazon pour trouver l’arrosoir dont vous avez besoin. Le site possède un grand nombre d’articles pouvant satisfaire vos exigences et ajoute à cela une livraison rapide et sûre.

En savoir plus

Si vous souhaitez en savoir plus, nous avons réalisé une sélection des meilleurs livres sur les bonsais.

Bonsai Entretien. Tous droits réservés. | Site réalisé par Floralia Nature - Mentions légales.